Tour de France 2022 : focus sur la 18ème étape 

S’il y a un évènement cyclo à ne pas rater dans les vallées, c’est bien le passage du Tour de France. Que l’on soit amateur de cyclisme ou non, le Tour reste un moment incontournable de l’été et rassemble les foules sur son passage. Les Pyrénées, et plus particulièrement les Vallées de Gavarnie, sont le théâtre d’ascensions spectaculaires qui ont marqué l’histoire de cette compétition. En 2022, elles seront encore les témoins d’une étape phare de cette 109ème édition avec des cols de légende comme l’Aubisque, le Soulor et la montée du Hautacam. 

Tour de France – ©Antoine Garcia

Départ de l’étape aux portes des vallées : Lourdes

C’est au cœur de la cité mariale que le Tour prendra son envol pour sa 18ème étape. Grand Site Occitanie, Lourdes a été deux fois ville d’arrivée et sera pour la 5 ème fois ville de départ de la Grande Boucle. Ce haut-lieu de spiritualité est aussi le point de départ de belles sorties vélo. C’est d’ailleurs en son sein que la Voie Verte des Gaves, ancienne voie ferrée réhabilitée en piste cyclable débute pour rejoindre Pierrefitte-Nestalas. Un bon moyen de traverser les vallées facilement.  

Où voir passer le Tour à Lourdes ?
Le 21 juillet prochain, c’est du Sanctuaire que s’élanceront les coureurs pour cette nouvelle étape qui s’achèvera en haut du Hautacam. Alors, rendez-vous dans ce lieu remarquable pour profiter dès 11h15 du départ de la caravane puis, dès 13h30, du départ des coureurs !

Un premier col mythique des Pyrénées : l’Aubisque 

Profil de la montée
Col Hors Catégorie – 1 709 m d’altitude – 16,4 km à 7,1 % de moyenne
La route du Col d’Aubisque a été créée à l’origine sur décision de Napoléon III et de sa femme Eugénie lors de leur passage dans les vallées afin de faciliter les déplacements entre les différentes villes thermales. Ce col de la Route des Pyrénées, généralement fermée de mi-novembre à juin, est aujourd’hui reconnu grâce au Tour de France dont le premier passage remonte à 1910 et avait été franchi à l’époque par le français François Lafourcade. Souvent inclus depuis dans les parcours de la Grande Boucle, le Col d’Aubisque n’en reste pas moins un géant pyrénéen qui réserve de beaux efforts aux coureurs. Sa route, parfois étroite avec ses passages creusés à flanc de montagne et ses petits tunnels, peut parfois paraître impressionnante. Elle offre pourtant des paysages à couper le souffle. 

Col d’Aubisque – ©Mélanie Mengarduque

Où voir passer le Tour ?  
Du Col du Soulor, profitez du panorama sur une partie de la route du Col d’Aubisque pour regarder les coureurs rejoindre le sommet du Soulor et repartir vers Ferrières pour attaquer le Col de Spandelles (attention, pas de passage de la caravane entre le Soulor et Argelès).  

Une ascension inédite dans la course : le Col de Spandelles

Profil de la montée
Col de Première Catégorie – 1 378 m d’altitude – 10,3 km à 8,3 % de moyenne.
Après l’ascension de l’Aubisque, les coureurs se lanceront sur un col inédit du tour : le Col de Spandelles. Bruno Valcke, moniteur cycliste (route, gravel, VTT all-mountain) le connait bien : “Dans mon activité de moniteur cycliste dans les Vallées de Gavarnie, j’aime partager avec mes clients des itinéraires qui combinent les plaisirs des sorties à vélo ou à VTT, avec la découverte des paysages grandioses. Le Col de Spandelles fait partie de ces spots privilégiés où l’effort et le plaisir des yeux sont compatibles, une de ces routes de montagne jusqu’à présent connue des seuls initiés locaux. Une de ces voies détournées trop fastidieuses pour les véhicules à moteur, mais où le cycliste peut rouler en toute quiétude sur une succession de lacets panoramiques. Les organisateurs du Tour de France ont débusqué cette pépite, l’intégrant dans une étape dantesque entre les mastodontes que sont le Col d’Aubisque et la montée finale à Hautacam. Mais gare à ce petit nouveau avec ses pourcentages soutenus et son ascension sans répit sur des épingles très ensoleillées au cœur de l’été. Le Col de Spandelles devrait rester dans les mémoires. ”  

Vue depuis depuis le Col de Spandelles – ©Antoine Garcia

Où voir passer le Tour ? :
Pour les spectateurs, il faut se placer dans l’avant-dernier kilomètre pour dominer les ultimes épingles de cette ascension inédite.” (attention, pas de passage de la caravane entre le Soulor et Argelès). 
 
La marque Spandelles
Ce col, jusqu’alors méconnu, a inspiré deux prestataires locaux, Philippe et David qui ont décidé de créer leur propre marque de vélo Gravel “Spandelles”. 

Une fin d’étape sur une montée incontournable : Hautacam 

Profil de la montée
Hors catégorie – 1 520 m d’altitude – 13,6 km à 7,8 % de moyenne
C’est en haut du Hautacam que s’achèvera cette 18ème étape du Tour de France 2022. Et qui mieux que Marion Clignet pour nous parler de cette dernière ascension ? Née aux États-Unis il y a 58 ans, cette sportive au palmarès impressionnant vit désormais à Argelès-Gazost et la première chose qu’elle voit le matin, c’est le Hautacam. Diagnostiquée épileptique à l’âge de 22 ans et ne pouvant plus se déplacer en voiture, elle s’est alors lancée dans le vélo. C’est ainsi qu’a débutée sa belle et longue histoire d’amour avec le cyclisme. 10 fois Championne de France sur route, piste et contre la montre, 6 fois championne du monde, 2 fois vice-championne Olympique… Ses nombreuses médailles sont le reflet de sa détermination et sa motivation.  


Col du Hautacam – ©Antoine Garcia

“Monter le Hautacam à vélo c’est un peu comme faire du fractionné naturel. Ça commence avec un boum badaboum ! Les 4 premiers kilomètres sont entre 6-8% et il y a des irrégularités donc une montée en cadence régulière n’est pas possible.  Les 5 et 6e kilomètres permettent de souffler un peu avant de reprendre les choses sérieuses et parfois, on a même l’impression que la route descend un peu. Entre le 7e et 10e kilomètre, le pourcentage de pente se situe entre 9-10% et pique les jambes ! Au 10e kilomètre, on arrive à souffler encore un petit peu sur une pente à 6% avant d’attaquer les kilomètres 12 et 13 avec encore du pourcentage qui pique les jambes… et la tête ! Les derniers lacets sont beaux et nous donnent l’espoir que l’arrivée n’est pas loin… Mais il y a deux arrivées possibles ! La première au grand parking, à 1 520 m d’altitude, avec une belle vue sur la vallée. Et si vous poussez un peu plus loin avec un virage serré à gauche, vous arriverez au parking du Col de Tramassel, à 1 635 m d’altitude. Et là, vous avez un point de vue sur le Pic du Midi et sur les vallées alentour…“ 

Marion Clignet

 

Son petit conseil
En montant, il n’y a pas beaucoup d’ombre donc mon conseil, c’est de partir tôt le matin ou tard le soir, s’assurer d’être bien hydraté, car c’est un col qui coûte cher énergiquement par son irrégularité.”  

1 spot photo
Avant ou après votre montée, arrêtez-vous pour immortaliser le moment devant la borne géante installée près du rond-point du Tilhos à Argelès-Gazost. Ce symbole XXL du passage du Tour vous permettra de repartir avec un souvenir de cette étape au cœur des Pyrénées.  

Tous nos itinéraires et événements cyclos

Parce que les cols pyrénéens brillent aussi au travers des femmes qui les parcourent, venez encourager les 9 cyclistes féminines qui réaliseront, un jour avant le peloton masculin du Tour, le même parcours lors de l’événement Donnons des Elles au vélo. Rendez-vous le mercredi 20 juillet à Lourdes à 8h pour le départ et 18h30 pour l’arrivée à Hautacam. Découvrez aussi le CIC Tour Féminin International, coorganisé par Marion Clignet, lors de la 3ème étape Pierrefitte-Nestalas – Arrens-Marsous. Des événements cyclo, comme la Marmotte Granfondo Pyrénées vous attentent tout au long de l’été. 

D’autres cols tout aussi intéressants vous attendent dans les vallées : le col du Tourmalet, le Col des Tentes, l’Ardiden, le Cambasque, etc. Rendez-vous sur le site ou l’application Rando Vallées de Gavarnie pour tous les découvrir. Pour un séjour cyclo réussi, les hébergements et services labellisés Altamonta garantissent un séjour adapté aux cyclistes (local à vélo sécurisé, alimentation adaptée, matériel de réparation, etc).  

©Antoine Garcia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.