Bivouac dans les Pyrénées : conseils et spots

Imaginez-vous dans le silence complet, face aux Pyrénées, en dégustant un bon petit plat dans votre popote… Puis poursuivez votre soirée au chaud dans votre duvet, pour observer les étoiles depuis votre tente. C’est une expérience à vivre au moins une fois, pour avoir le privilège de rencontrer les Vallées de Gavarnie dans leur plus grande confidentialité. Pour un trek, ou bien pour la soirée, chacun peut trouver un spot de bivouac qui lui convient, avec peu de marche ou bien en mode itinérance sur plusieurs jours.

bivouac-lac-manche
Bivouac en bord de lac ©Inès Trey

Où faire du bivouac dans les Vallées de Gavarnie ? 

Aussi sauvages qu’elles puissent paraître, nos montagnes regorgent de spots de bivouac où vous serez invités, le temps d’une nuit, à un tête-à-tête avec les sommets. Toutefois, avant de préparer sa sortie, il faut d’abord se pencher sur les réglementations en vigueur

Le bivouac c’est un campement léger, monté au coucher de soleil et démonté le lendemain matin au lever du soleil.  La durée maximale est donc d’une nuit, et permet aux randonneurs d’établir leur camp lors d’étapes de randonnées en itinérance par exemple.  
 
Le camping sauvage est à l’inverse le fait d’établir un camp sur une ou plusieurs journées. On parle de camping sauvage car on considère qu’il s’agit de camper sur des zones qui ne sont pas prévues à cet usage, comme c’est le cas dans un camping. Dans nos vallées et nos espaces naturels, ces pratiques sont d’ailleurs réglementées.  


Réglementations dans les Vallées de Gavarnie

Le Parc national des Pyrénées

Le camping n’est pas autorisé dans le cœur du parc. Toutefois, il est possible de monter une petite tente pour passer la nuit de 19 h à 9 heures du matin le lendemain. Autour des refuges, vous trouverez également des aires de bivouac spécifiques pour y installer votre tente.

La Réserve Naturelle du Néouvielle

Dans le cas d’une randonnée sur plusieurs jours dans le massif du Néouvielle, une fois entré dans la Réserve, le bivouac est admis entre 19h et 9h, seulement sur les aires prévues à cet effet aux abords des lacs d’Orédon et d’Aubert.



La Réserve Naturelle Régionale du Pibeste-Aoulhet

Du côté du Pibeste, le bivouac est autorisé, mais seulement entre 20h et 8h. Pour respecter leur tranquillité, installez votre bivouac le plus loin des troupeaux en estives. 

Le Lac d’Estaing

Le camping sauvage et le bivouac sous toutes ses formes sont interdits sur le site du lac d’Estaing. L’interdiction prend effet à partir du passage canadien, au lieu-dit Bayelle où le domaine pastoral est délimité.


Comment réussir son bivouac ?

Une fois l’itinéraire sélectionné, la première étape consiste à fixer une date en se basant sur les informations météorologiques (en favorisant la Météo Montagne). Mais la réussite passe aussi par le contenu de votre sac à dos ! Voici donc un petit topo sur le matériel indispensable à ne pas oublier (liste non-exhaustive dans des conditions estivales en l’absence de neige bien entendu !).  

Que mettre dans son sac ?

Préférez un sac à dos bien confortable d’au moins 40L et rendez votre marche plus agréable grâce à des bâtons de randonnée.  
Pour préparer son nid douillet, évidemment, il faut faire rentrer dans son sac tout le matériel de bivouac : tente, duvet, matelas ou tapis, frontale, réchaud et gaz, sa trousse de toilette et des vêtements chauds pour les nuits qui peuvent être fraîches en altitude, même en plein été. Enfin, on n’oublie pas de laisser accessible dans son sac : une trousse de premiers secours, une couverture de survie, des pastilles pour purifier l’eau, de la crème solaire, une casquette et des lunettes de soleil. Afin de ne laisser aucune trace derrière soi (même son papier toilette), pensez à prendre un sac-poubelle vide.

bivouac-pyrenees-ourrec
Nuit au lac d’Ourrec ©Inès Trey
lac-neouvielle-pyrenees
Pique-nique face au lac de La Manche
©Inès Trey

Côté eau & nourriture …

Il faut d’abord calculer la quantité d’eau à emmener avec vous. Cette quantité pourra dépendre des températures prévues mais aussi de l’intensité de l’itinéraire sélectionné. Il vaut donc mieux prévoir large et glisser des pastilles purifiantes dans son sac. Si on passe la nuit près d’un point d’eau, on peut aussi faire bouillir de l’eau pour recharger sa gourde ou son sac d’hydratation.  

Pour ce qui est de la nourriture, quelques barres énergétiques seront vos alliées pour vous rebooster sur le chemin. Pour le dîner et le petit-déjeuner, selon le poids que vous pourrez porter, vous pourrez vous délecter d’un plat lyophilisé. Autrement, vous pourrez vous composer un pique-nique à base de savoureux produits locaux des producteurs et commerçants de nos vallées. Rien de tel qu’une tourte aux myrtilles au petit matin face aux sommets. 

Les autres conseils 

Juste avant son départ, pensez toujours à refaire un point météo, car elle peut changer rapidement en montagne. Réétudiez l’itinéraire, quitte à télécharger le tracé sur un smartphone, ou le marquer sur une carte papier. Enfin, n’oubliez pas de prévenir un proche du lieu où vous vous rendrez et de l’heure à laquelle vous rentreriez.


Des spots où bivouaquer dans nos vallées 

Le plaisir de trouver le spot parfait où s’installer après une bonne journée de marche … C’est parfois un moment de satisfaction, après être tombé sur le coin d’herbe plat pour monter sa tente ou parfois un moment de soulagement où l’on sait que l’on va pouvoir poser son sac et dîner paisiblement. Mais c’est avant tout un grand moment d’émerveillement où l’on se sent envahi d’un vent de liberté. Chaque soirée est unique et pour vous aider à sélectionner le plus beau spot pour votre bivouac dans les Pyrénées, voici quelques idées. 

Le bivouac au bord d’un lac 

Les deux lacs de Batcrabère vous offrent quelques jolies petites zones herbeuses où poser la tente. Une aubaine pour s’installer le temps d’une soirée face à l’imposant Balaïtous. En plein cœur du Parc national des Pyrénées, la faune qui peuple les lieux se laisse facilement observer, de quoi s’immiscer dans la vie secrète de vos voisins pour la nuit.  

Lacs de Batcrabère – Val d’Azun 
847m d+ 
6h15 (Aller/Retour)

bivouac-pyrenees-batcrabere
Bivouac au bord du lac de Batcrabère inférieur
©Inès Trey
randonnee-val-d'azun
Arrivée à La Claou en redescendant
©Inès Trey

Le bivouac avec vue 

Une randonnée de niveau moyen qui vous offre un panorama sur une série de sommets à plus de 3 000 mètres. Cet ensemble compose le site “Pyrénées-Mont Perdu” inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial par l’Unesco. Emmitouflé dans votre duvet, au milieu de vastes pâturages, profitez de ce balcon unique sur le Cirque de Gavarnie.  

Le col du Pourteillou – Gavarnie-Gèdre 
623m d+ 
3h30 (Aller/Retour) 

Bivouac au printemps au Col du Pourteillou ©Tristan Buchot

Le premier bivouac 

Facilement accessible, le Hautacam est un spot idéal pour s’essayer au bivouac. Depuis le parking du Tramassel, suivez la piste qui longe les crêtes : vous trouverez à coup sûr un endroit où monter votre tente pour la nuit. Aux premières loges pour le coucher de soleil, l’acte II se trouve au-dessus de votre tête. Allongez-vous dans l’herbe pour observer les étoiles et par temps clair, vous distinguerez peut-être même la voie lactée… 



Les crêtes du Hautacam – Vallée d’Argelès-Gazost 
164m d+ 
2h30 (Aller/Retour)

Le trek sur plusieurs jours 

Pour ceux qui souhaitent tenter l’expérience de la randonnée en itinérance, là aussi les Vallées de Gavarnie regorgent de sentiers. Pour les initiés, la boucle au cœur du massif du Néouvielle vous fait découvrir quelques-uns des 70 lacs de la Réserve Naturelle éponyme. Du bleu profond au vert émeraude, chaque lac dévoile ses nuances. Une vraie palette naturelle. 

Le tour des lacs – Barèges – Tourmalet 
2 447m d+ 
Trek de 3 jours

neouvielle-randonnée-lacs
Lacs du Néouvielle © Antoine Garcia
randonnée-barèges-trek
Passage autour du Lac Blanc © Inès Trey

Le bivouac à 3 000 m d’altitude

Accompagné d’un professionnel de la montagne, laissez-vous tenter par une nuit à plus de 3 000 mètres d’altitude. Après une ascension réservée aux montagnards les plus endurants, la récompense est à la hauteur des efforts déployés… Après avoir gravi le sommet, au crépuscule, contemplez les dernières lueurs rosées se poser délicatement sur les arêtes et les falaises granitiques qui vous entourent. 

Ascension encadrée du Balaïtous – Val d’Azun 
1 950m d+ 

coucher-soleil-pyrenees
Coucher de soleil sur les Pyrénées ©Inès Trey
pleine-lune-pyrénées
Pleine lune au-dessus du Vignemale ©Inès Trey

Un bivouac accompagné

Vous souhaitez essayer un bivouac sans avoir à penser à toute la logistique et l’organisation ? Les professionnels de la montagne de nos vallées proposent des bivouacs encadrés pour tous les goûts. Après avoir sélectionné avec eux l’itinéraire qui vous convient le mieux, ils vous montreront leurs petits recoins secrets. Au-delà d’une expérience en montagne, un bivouac encadré vous permettra de partager une expérience humaine, avec un guide qui vous confiera ses anecdotes et ses savoirs.

bivouac-randonnée-barèges
Sac de randonnée et matériel de bivouac
© Manon Vallin – Vallées de Gavarnie

Pour oser sauter le pas et bivouaquer en toute sérénité, les conseillers de nos Points d’Information Touristique sont également là pour vous aiguiller : itinéraires adaptés selon votre niveau, connaissance des réglementations et des bons plans concernant la randonnée. Et pour ceux qui ne se sentent pas encore de passer la nuit en montagne, une sortie accompagnée par un professionnel de la montagne vous mettra en confiance pour vos prochaines escapades. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.